Wyclef Jean – ‘Wish You Were Here’

Le Son Du Jour #315

Wyclef Jean

Wish You Were Here



Wyclef Jean - les sens du sonL’été. Une chaleur lourde s’abat sur une bonne partie de la France. Les ventilateurs tournent, sans succès. Les ersatz de courants d’air ne parviennent pas à faire cesser de couler cette goutte de sueur qui perle sur ton front. Un instant de répit, le RER est climatisé. Refuge bientôt envahi par une horde de travailleurs pressés de rentrer chez eux pour retrouver la source. Celle qui soulage vraiment. La douche. Au milieu de cette cohue aux effluves âcres de transpirations et de déodorants bon marché voilà que, dans un moment d’inattention, le drame se produit.  Le train freine brusquement. Les voyageurs perdent l’équilibre, tu perds l’équilibre. Tes mains palpent le vide, prêtes à saisir n’importe quoi pour éviter l’inévitable. Tu bascules. Un « Nooooon » t’échappe. Ta joue rosie par la chaleur vient se coller au torse largement humide de ton voisin. Nausée.

Dans la détresse morale qui suit cet instant, reste accroché à la pensée que ce soir, la musique sera reine dans toutes les villes de France.

Des dizaines d’ados pré-pubères se battront les applaudissements des quelques curieux à grands coups de riffs de guitares saturés. La chance. Quelle chance de retrouver le vitalité artistique de ton quartier en allant applaudir le fils de la voisine qui répète, tous les soirs, sans sourdine, depuis deux semaines dans l’appartement d’en face. 

Mais le vrai plaisir de la Fête de la musique au sens Langien (?) du terme, c’est d’errer dans sa ville aux rythmes des reprises plus ou moins massacrées par des musiciens amateurs. C’est de les voir se préparer, dos à la petite dizaine de personnes venues les applaudir, sans un regard, concentrés dans cette coulisse psychologique avant de se lancer corps et âmes.

Une reprise donc sur le blog également, comme un clin d’œil à celles et ceux qui oseront se produire pour la première fois ce soir et transformeront tous ces morceaux de trottoirs tant de fois foulés en scènes éphémères. Le titre choisi, Wish You Were Here, immense classique des Pink Floyd est repris ici par le rappeur haïtien Wyclef Jean, ex-Fugees qui s’est récemment présenté à la présidence de son pays. Le morceau ferme son album The Ecleftic paru en 2000.


Les playlists du blog sont disponibles sur

 

                        Soundsgood_Logo_Inline_Light_Bicolor    spotify-logo2    deezer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s